L’agressivité : une pulsion naturelle

L’agressivité : une pulsion naturelle

L’agressivité est une manifestation universelle et normale chez l’enfant. Elle contribue à son développement et à son intégration dans la vie en société. Son intensité et sa durée varient d’un enfant à l’autre.

Dès le plus jeune âge

Le tout-petit exprime son mécontentement par des gestes considérés comme agressifs : tirer les cheveux, mordre ou lancer des objets. Ces manifestations sont en réalité purement exploratoires.
Il n’y a pas d’intention hostile chez un bébé ; mais ses gestes manquant encore de précision, il se montre maladroit dans ses contacts avec les autres.

Vers 2 ans

C’est au cours de la deuxième année de vie que les conduites agressives sont les plus fréquentes. L’enfant manifeste sa frustration par des cris, il se jette par terre, tape du pied et répète des gestes pour voir comment les autres réagissent et s’ils le font toujours de la même manière. " Si je donne des coups de pied au copain, que se passera-t-il ? ".

De 2 à 3 ans

Le désir d’autonomie grandit. L’enfant tient absolument à " faire tout seul " et hurle parfois lorsqu’il n’y parvient pas. Les conflits de possession et les gestes agressifs entre enfants se multiplient : pour reprendre un jouet, ils mordent, frappent, poussent ou griffent...
Mais avec le développement du langage, l’enfant apprend peu à peu à exprimer ses frustrations autrement.

Entre 3 et 6 ans

L’agressivité physique diminue, remplacée par une agressivité plus indirecte, faite de moqueries ou de paroles blessantes. A cet âge, l’enfant peut parler, dire ce qu’il veut au lieu de frapper, il est capable de planifier ses actions, d’intégrer les règles et de trouver des solutions aux conflits.

En savoir plus

Pourquoi mon enfant est-il agressif ?
Comportements agressifs de l’enfant : le rôle de l’adulte

Auteur(s): Ecoles des Parents et des Educateurs (FNEPE) - Mise à jour mardi 21 février 2017