Conseils pour un sommeil d'or

Conseils pour un sommeil d'or

Difficultés à s'endormir, sommeil haché ou encore abrégé avant l'aube... cela peut arriver à tout âge. Et quand on n'a plus 20 ans, comment bien dormir ?

Le besoin de sommeil se calcule sur 24 heures et non sur une nuit. Écoutez votre corps et allez vous coucher quand il vous envoie les signes annonciateurs du sommeil : bâillements, sensation de froid, yeux qui piquent…

  • La régularité des heures du lever et du coucher est un premier atout.
  • Réajustez votre horloge biologique grâce à la lumière. Il est très important de maintenir un bon rythme « éveil-sommeil » par une bonne exposition à la lumière le matin, de l’éviter en fin de journée, et d’être à l’obscurité au cours de la nuit.
  • Restez au lit uniquement le temps nécessaire au sommeil.
    En cas d’éveil prolongé, plus de 10 à 15 minutes sans endormissement, il est préférable de se lever et d’avoir une activité relaxante. En restant longtemps au lit, l’organisme fait plus difficilement la différence entre le jour (station debout, lumière et activité) et la nuit (position couchée, repos et obscurité).
  • Évitez de trop dormir durant la journée. Une courte sieste (20 minutes) en début d’après-midi est suffisante.
  • Bougez suffisamment la journée, relaxez-vous le soir en évitant les tensions avant de se coucher.
  • Privilégiez un dîner léger sans alcool.
  • Évitez les somnifères. Ils sont à prendre uniquement sur avis médical et sur de courtes périodes.
  • Dormez dans un lit adapté à votre corpulence, dans une chambre calme et aérée tous les jours, à une température de 19 °C.
  • Si vous êtes à la retraite, gardez une vie sociale active : sortez, participez à la vie associative, rencontrez des amis…

 

Zoom sur la sieste

La sieste est un moment de repos qui permet de récupérer physiquement et psychiquement. Ce sommeil léger permet de compenser une durée de sommeil trop courte pendant la nuit ou un coup de fatigue passager.

La sieste a de nombreux bénéfices : elle réduit le stress, améliore la mémoire et la concentration, comme le montrent de nombreuses études. Ainsi faire une pause de quelques minutes permet de rester dynamique en rechargeant efficacement ses batteries.

Mais attention, une sieste ne doit être ni trop longue (20 minutes maximum) pour ne pas empiéter sur la durée de sommeil de la nuit, ni trop tardive pour ne pas empêcher l’endormissement lors du coucher.

 

 Sources

Extrait du guide "Capital santé des seniors" - Harmonie Mutuelle

Auteur(s): La rédaction de Harmonie-prevention.fr - Mise à jour lundi 17 septembre 2018

Voir aussi

La gestion du sommeil en vidéo

En savoir plus

Troubles du sommeil, un symptôme à ne pas négliger

Si malgré ces conseils, vos nuits sont toujours agitées, votre énergie au réveil reste faible, votre fatigue est générale (physique et morale), cela peut être le symptôme d’une carence ou d’une maladie.
Alors, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

> Consultez notre rubrique sur le sommeil