Qu'est-ce que le diabète ?

Qu'est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique grave, présente chez des millions de personnes. Mais qu’est-ce que c'est exactement ?

Le diabète est une maladie chronique grave qui se caractérise par une hyperglycémie (un excès de glucose, de sucres ou glucides, le principal carburant de notre organisme dans le sang). Le taux de glucose ou glycémie est régulé par l'insuline, une hormone sécrétée par le pancréas. Le diabète est dû à la production inadaptée d'insuline, qui devient incapable de contrôler le taux de glucose dans le sang.

Le diabète se dépiste au moyen d'une analyse de sang servant à mesurer la glycémie. Ce taux est normal s'il est inférieur à 1,10 g/l après 8 heures de jeûne et à 1,40 g/l après un repas. A partir de 1,26 g/l mesuré à deux reprise à jeun, il y a diabète.

Il existe, pour l'essentiel, deux grands types de diabète, le diabète de type 2, le plus courant, et le diabète de type 1, moins fréquent.

Le diabète de type 1 appelé auparavant diabète insulino-dépendant, dit maigre ou juvénile, touche surtout des jeunes. Il est provoqué par la destruction progressive des cellules du pancréas (les cellules bêta des îlots de Langerhans) qui sécrètent l'insuline. L'organisme fabrique des anticorps contre son propre pancréas, sans que l'on sache véritablement à quoi est dû ce mécanisme, qualifié d'auto-immune. Cette forme de diabète a pour symptômes l'amaigrissement de la personne, une soif intense et le besoin d'uriner fréquemment.

Le diabète de type 2 ou diabète non insulino-dépendant, dit gras ou de maturité, touche surtout les personnes de plus de 50 ans, même si on le voit désormais apparaître de plus en plus tôt. Il est favorisé par des facteurs génétiques (un enfant dont l'un des parents est diabétique a un risque sur trois de le devenir lui-même) ou environnementaux : sédentarité, alimentation déséquilibrée, trop riche, surpoids. En raison de l'excès de graisses dans l'organisme, les cellules deviennent plus résistantes à l'insuline (ou insulino-résistantes) et le pancréas lui-même ne sécrète pas assez d'insuline.

 

 Sources

- Association française des diabétiques
- Professeur Patrick Vexiau, secrétaire général de l’AFD et chef du service de diabétologie de l’hôpital Saint-Louis à Paris
- Association française des diabétiques (AFD)
- Bulletin épidémiologique hebdomadaire n°43, InVS, 12 novembre 2008
 

 

 

 

 

Auteur(s): Clément GILBERT, journaliste - Mise à jour vendredi 18 mai 2018

Voir aussi

Testez vos connaissances

>Faites notre quiz : Que savez sur le diabète ?